prevention alcool
Vendredi, 31 Octobre 2014
Informations et conseils à destination des parents sur les risques liés à la consommation d'alcool chez les jeunes.

chaine-youtube

bloc_2340

Les effets de l’alcool

La consommation d’alcool, même occasionnelle, peut avoir des conséquences dommageables pour l’adolescent, que ce soit sur le plan physiologique, psychologique ou social. Plus la consommation est précoce, c'est-à-dire quand elle intervient avant douze ans, plus elle constitue un facteur de risques ultérieurs. S’il faut plusieurs années d’un usage régulier et excessif pour qu’apparaissent des complications pour la santé, il existe de nombreux risques à plus court terme pour les adolescents auxquels, en tant que parents, vous pouvez vous retrouver confrontés.

Les effets de l’alcool sur l’organisme peuvent varier considérablement d’un adolescent à l’autre selon la façon dont l'organisme métabolise l’alcool. D’autres facteurs entrent également en jeu : les facteurs génétiques, la personnalité, le contexte de consommation, l’état d’esprit dans lequel on est au moment où l’on consomme …

A court terme, deux types d’effets peuvent se faire ressentir en fonction de ces différents facteurs :

  • Effets physiologiques : baisse de la vigilance, capacité d’attention perturbée, trouble de la vision, modification des facultés de choix et de raisonnement…
  • Effets émotionnels et comportementaux : exaltation, affirmation de soi, euphorie, ou au contraire irritabilité, sentiment de mal-être, comportements agressifs …

D'après une étude menée par des chercheurs de l'Université de Californie, à San Diego, une consommation excessive et régulière à l'adolescence peut interrompre le développement naturel du cerveau, très vulnérable à cette période de la vie, et entraîner à l'âge adulte des perturbations irrégulières du fonctionnement cérébral.

Les états d'ivresse et les accidents

Parmi les problèmes liés à la consommation d’alcool rencontrés chez les adolescents, les états d’intoxication aigüe (ivresse) représentent certainement une des situations les plus dangereuses et constituent la cause la plus fréquente du recours aux services d’urgence. Viennent ensuite les accidents et les traumatismes. Toutes les études montrent que le rôle de l’alcool et des drogues dans les accidents mortels de la circulation augmente progressivement à partir de l’âge de 15 ans pour devenir majeur vers 18-19 ans. Rappelons que l’alcool est la première cause de mortalité sur la route chez les jeunes. Ces accidents ne concernent pas seulement les adolescents consommant régulièrement : elles résultent le plus souvent d’une consommation occasionnelle et se rencontrent plus fréquemment chez les garçons que chez les filles.

L’état d’intoxication aigüe se caractérise par des changements comportementaux et psychologiques inadaptés et dure habituellement quelques heures mais peut parfois persister plusieurs jours. Les effets de l’intoxication ne sont pas toujours liés à la dose ingérée et il n’existe pas de seuil de consommation sans risque d’ivresse. De nombreux autres facteurs sont à prendre en compte : les modalités de consommation (consommer plusieurs produits à la fois accentuant en général les effets de l’intoxication), la fatigue, le stress, l’âge et le sexe, des facteurs génétiques mais également situationnels (conduite d’une voiture ou d’une moto)...

Il faut savoir également qu'en règle générale, présenter un état d’intoxication aigüe dans les lieux publics favorise les accidents.

Expérience lors de la première ivresse (en %)

Effets_de_lalcool

Source : Enquête IREB 2008


Troubles du comportement et difficultés relationnelles

En cas de consommation abusive régulière, les effets de l'alcool sur l'organisme peuvent être multiples et d’ordres physiologiques ou comportementaux :

  • Troubles du comportement. Lorsqu’un adolescent présente une consommation d’alcool inappropriée et abusive, son comportement peut changer : humeur inconstante, tristesse, tendance à l’isolement, perte d’appétit, comportements agressifs ou violents, conduites délinquantes...
  • Troubles du sommeil. Une consommation abusive d’alcool ou d’autres produits psychoactifs peut également entraîner des troubles du sommeil, tels que l’insomnie, les réveils fréquents, les cauchemars ou la perturbation du rythme veille/sommeil. Ces troubles sont la cause de sensations de fatigue, de troubles de la concentration, de l’augmentation de l’irritabilité et peuvent s’avérer particulièrement gênants, notamment sur le plan scolaire.
  • Difficultés scolaires. Une telle consommation peut aussi engendrer des troubles de la vigilance, de l’attention et de la mémoire : elle perturbe donc l’apprentissage des connaissances et peut influer sur les résultats scolaires de l’adolescent. Néanmoins, la consommation d’alcool ou d’autres substances psychoactives ne peut pas, à elle seule, expliquer les mauvais résultats scolaires de votre enfant,et n’intervient qu’au sein d’un ensemble de facteurs qui vont interagir.
  • Difficultés relationnelles. Une consommation abusive régulière peut également influer sur la relation de votre enfant à l'autre et en particulier mettre en péril ses relations amicales.

bt-prendre-rdvbt-qui-consulter